Yom Kippur – Le grand pardon

Yom Kipour (יום הכִּיפּוּרים jour des expiations) est généralement connu sous le nom de Grand Pardon.

 

Le 10 Tishri, depuis le soir précédent jusqu’au soir, tous les Juifs sont convoqués devant D.ieu pour faire leur examen de conscience, et demander au Créateur le pardon pour les fautes commises volontairement ou non [22].

La Tora prescrit de jeûner toute la journée et de se repentir pour obtenir le pardon[24]. La journée est passée en prières à la synagogue, où l’on s’abstient de tout confort matériel pour se présenter dans l’humilité devant D.ieu.

Au temps du Temple, après tout un cérémoniel, le Grand Prêtre (cohen gadol כהן גדול) pénétrait pour la seule fois de l’année dans le Saint des Saints, la salle au cœur du Temple où résidait la Présence Divine, et obtenait le pardon pour tout le peuple.

Yom Kipour est souvent vue comme la solennité la plus importante du calendrier juif. Pourtant, dans la tradition juive, le Jugement des êtres se fait lors de Rosh Hashana, et le verdict divin est prononcé lors de Hoshaana Raba.

Le jour du Pardon a été concédé par D.ieu au peuple d’Israël suite à l’épisode idolâtre du Veau d’or dans le désert du Sinaï, pour qu’ils puissent se racheter. Aujourd’hui, il ne faut pas considérer le Yom Kipour comme une occasion de laver de ses fautes avec légèreté, mais comme le moment d’une vraie et sincère Téshouva (תְשׁוּבה retour).

Références

22. Vayikra XXIII, 27-28
« Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations : vous aurez une sainte convocation, vous humilierez vos âmes, vous offrirez un sacrifice à l’Eternel, 28et vous ne ferez aucun travail en ce jour précis ; car c’est un jour d’expiation, destiné à vous réhabiliter devant l’Eternel votre D.ieu. »

24. Vayikra XVI, 30
« Car en ce jour on fera l’expiation pour vous, afin de vous purifier : vous serez purifiés de tous vos péchés devant l’Éternel. »

Source: Le calendrier juif

Pst. Roger

Ma note personnel : Le Seigneur Yehoshua nous rappelle sans cesse l’importance de pardonner, lui-même nous le recommande mais aussi par la bouche de divers serviteur dans la Bible.

Yom kippur est certes l’un des jours le plus important en Israël avant « souccoth » et même chez plusieurs frères chrétiens Messianiques.

Plusieurs demandent pardon s’ils ont offensé durant l’année mais le reste du temps on retombe dans nos travers après ce jour. Cela est regrettable de le constater.

L’importance du pardon, c’est toute l’année et pas qu’une seule fois par an à Yom Kippur. Matthieu 6 :14-15, Jésus dit « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Pardonnez, parfois il n’est pas évident de comprendre le sens profond. Il est possible que vous ayez subi de graves dommages psychologiques. Dans certain cas, vous devez prendre des mesures d’exclusion si la personne et dans une attitude continuelle de vous nuire. Par exemple l’apôtre Paul écrit dans sa lettre dans 1 Corinthiens 5 :11 « Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. » et 2 Thessaloniciens 3 :5-6 « Que le Seigneur dirige vos coeurs vers l’amour de Dieu et vers la patience de Christ! nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous. ».

Revenons au verset 14 de Matthieu 6 « Si vous pardonnez… »

Notez en grec le terme pardonnez est « Aphiemi » qui veut dire

  1. S’en aller
  2. Céder, expirer
  3. Laisser aller, laisser faire, laisser dire

Ne tenir aucun compte de…

Laisser, ne pas discuter maintenant

  1. Oublier, remettre une dette
  2. Rendre, ne pas garder plus longtemps

Permettre, accorder, donner une chose à quelqu’un

Quitter, laisser quelqu’un

  1. Dans le but d’aller dans un autre lieu
  2. Partir de chez quelqu’un
  3. Partir et laisser à l’abandon
  4. Déserter
  5. Partir en laissant quelqu’un derrière soi
  6. Ne pas prendre quelqu’un comme compagnon

 

Pardonnez ne veut donc pas dire que vous devez vivre avec cette personne qui vous cause du tort, mais d’oublier, de laisser aller. Vivre dans le pardon nous rend libre croyez-moi, l’ayant moi-même expérimenté.

J’ai tenté à plusieurs reprises de revenir vers des gens qui n’étaient pas en accord avec moi. Me mettant dans la tête d’être coupable envers eux et pour n’avoir aucune sorte d’amertume. Mais j’avais mal compris le sens profond et de quel façon le pardon s’exerçait. De ce côté j’ai connu beaucoup d’échec en voulant revenir  vers ceux-la. Puis j’ai compris que vivre dans le pardon ne veut pas dire que vous devez vivre et fréquenter ceux qui continuent à vous causer du tort. Nous devons pardonner et laisser aller,  s’en aller, quitter et comme nous l’avons vu dans le schéma plus haut, aller dans un autre lieu, déserter, partir et laisser derrière soi. Vous devez continuer à vivre  et avancer, partir en laissant quelqu’un derrière soi. Ce n’est pas un aveu de faiblesse de partir et de laisser aller. Partons sans aucun remord et prions pour eux, bénissons.

Je crois que pour un chrétien né de nouveau et rempli du Saint Esprit, il ressent quand le Seigneur est attristé. Beaucoup refuse ce fait du pardon parce qu’ils ont été trahi et blessé.

Étudions en profondeur le sens réel du pardon. Si nous nous éloignons, peut-être que la personne prendra conscience devant le Seigneur et qu’il changera d’attitude. Tant que le monde n’a pas vu la fin, il y a toujours de l’espoir. Nous sommes incapable de pouvoir changer l’attitude de quelqu’un et cela nous blesse de cet échec. Ce n’est pas à nous de juger si l’un ou l’autre ira en enfer. C’est Yeshoshua, Jésus qui à la fin jugera les hommes pour leurs actions bonnes ou mauvaises.

Chacun ce jour-là nous répondrons de ses actes devant le Seigneur. Du 1er janvier au 31 décembre nous devons pardonnez. Pas seulement que le jour de Yom Kippur.

Nous devons vivre telles que Jésus nous l’a montré quand il était sur la croix et dire comme lui « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » Luc 23 :34.

Oui, un homme ou une femme est peut-être conscient de ce qu’il fait vraiment, mais nous savons que le prince de ce monde et présent et il aveugle au point de rendre les gens incrédule. La bible dit « le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu. » 2 Corinthiens 4 :4

Allons-nous tomber dans le piège ? Ils savent ce qu’ils font dans leur monde aveuglé, mais ils sont ignorant et ignoré du Royaume de Dieu. Certaines choses et actes sont plus fort qu’eux. Le diable n’aime pas voir le peuple de Dieu dans l’amour et le pardon. Il utilisera tous les moyens possibles pour refroidir le peuple de Dieu. La Parole de Dieu parle pour notre temps dans l’Evangile de Matthieu 24 :12 « A cause de la progression du mal, l’amour du plus grand nombre se refroidira, », j’ai pris la version en français courant de nos jours pour que nous comprenions.

Oui, nous voyons des attitudes qui nous choquent, mais pourquoi ?

Pendant ce temps nous sommes distraits sur les vrais objectifs du pardon. Nous disons que nous irons dans les prisons prêcher aux prisonniers qui ont peut-être commis des crimes atroces. Nous disons que si ce criminel s’est repenti et a accepté Jésus, il sera pardonné. Mais un frère ou une sœur qui s’égare, nous sommes dans un sentiment de dire qu’il sera jugé dans le tourment éternel.

On vous a fait du mal, un frère ou une sœur vous a fait du mal ou trahi, la bible est clair et voici les paroles de Jésus « Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. » Luc 6 :27-28.

Si nous n’avons pas les le pouvoir de changer l’attitude d’un homme ou d’une femme, Dieu le peut et le fera si tel est Sa volonté. N’oubliez pas que les élus, les vrais les élus du Seigneur Jésus sont marqué du sceau que seul lui est capable de voir. Encore heureusement pour nous de ne pas le savoir. Nous devons vivre comme le Seigneur nous le demande.

Pour terminer méditons La lettre de Paul aux Romains 12 :17-19 « Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. »

Soyons en paix, vivons Yom kippur chaque jour. Pardonnez !!!

Soyez béni,

Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 8 =