Repentance et humiliation – Atteint du covid 19

Pst. Roger Delplace

Atteint du covid 19

Ça été très dur psychologiquement, d’être enfermé dans un espace réduit dans une chambre et à se demander quand la fièvre tomberai. Quatre semaines a 38-39,5c, le cœur; je le sentais fatigué et je me suis posé la question, pleuré et prié a genou devant le Seigneur quel était son plan et si je vivais, qu’est-ce que je dois encore changer et faire de mieux?

Je n’avais aucune difficulté respiratoire, ce qui n’est pas le cas chez tout le monde. Mais l’état des poumons et l’air respiré a l’air ambiant se dégradait.

J’ai tant encore prié et chantais des chants seul dans ma chambre. Mais c’était dur psychologiquement d’être loin de ma famille dans un hôpital à 25 km de chez moi. Je sais que ma femme et ma fille ne pouvait venir me voir, mais être si loin n’était pas facile. Pour rester en forme physique, je faisais des abdos et des flexions un petit espace.

Ma question était; « Ais-je manqué de foi pour tomber malade? »

Le Seigneur me rassure et me dit « prie avec persévérance » et il ne me restait plus qu’à accepter mon sort, parce que la volonté de Dieu doit se faire avant tout. Je priais pour que ma femme et ma fille garde la foi s’il devait m’arriver de quitter ce monde. J’ai prié pour tout le service soignant et les malades. J’étais mourant certes mais mes prières étaient pour les autres. En effet, devant la détresse nous avons tendance à prier pour nous-même. Je l’avoue que j’ai prié pour ma vie mais avant je priais pour les autres.

J’ai eu peur.

Quand j’étais dans le doute, je demandais au Seigneur ce qu’il attendait de moi « Vais-je mourir ici? » Sa réponse toute simple dans mes pleurs il me dit « prie, prie je fais le reste ». Je comprenais que c’est à sa volonté que je devais m’attendre pas la mienne. J’humilie mon âme sans allumer la TV dans la chambre durant 3 jours et pratiquement pas un mot aux soignants. Dans le rapport d’hospitalisation que j’ai reçu, il fait écrit que j’étais en état de déprime. Mais j’étais avec mes centaines de question avec le Seigneur disant « Pourquoi? «Qu’attend tu, que veut tu, que vais-je devenir?’ Je lui rappelais ses promesses et l’histoire du roi Ezéchias.

J’ai laissé de côté mon égocentrisme pour pleurer pour ceux qui étaient souffrant et j’ai accepté ma situation. J’étais sur le point de demander un stylo et une feuille aux infirmières pour écrire à ma femme et à ma fille que je les aimais, que mes pensées ont été tournées en prière pour les autres et pour eux. Je ne voulais pas partir avec le sentiment d’avoir abandonné la prière pour ceux qui ne le connaissent pas encore. Je voulais leur écrire que je n’avais pas abandonné le Seigneur.

Il y avait deux docteurs, en particulier des pneumologues qui s’occupaient de moi. L’un d’eux est arrivé après mes trois jours et trois nuits de prière. Il me dit que mon état se dégradait et que je vais être mis sous oxygène et s’il n’y avait pas d’amélioration dans les deux jours, je devrai aller aux soins intensif intubé, donc cela voulait dire que je serai plonger dans un coma. C’est une chose que je redoutais, j’avais prié pour évité cela. . Pourtant, je ne ressentais aucune gène respiratoire. J’ai accepté la volonté de Dieu. Je me résignais donc et c’est à ce moment 30 minutes plus tard que le docteur est venu avec une solution miracle.

J’ai eu une perfusion dit « traitement de choc », propos du personnel soignant. J’avais de la fièvre depuis quatre semaines a 38-39,5 et elle est tombée en deux heures. J’ai été sauvé, même si c’est une perfusion. Jésus m’a sauvé. Un médicament qui était en essai clinique et qui a fonctionné. Peut-être que Dieu l’a voulu ainsi, que ma vie la bas ai servi a sauvé d’autres vies. Si je suis passé tout près de la mort pour que des vies soient sauvées, alors je ne dois avoir aucun regret.

Mais j’ai appris une chose, nous devons revenir à l’essentiel, à l’essence même de la présence de Dieu. Il peut nous parler directement sans devoir passé par un canal humain. Il y a des prophètes qui vous parlent de la part de Dieu. Mais est-ce que vous le chercher vous-même?

L’homme vous a dit…. Mais qu’est-ce que le Seigneur vous a dit personnellement?

Le Seigneur nous appelle tous à la repentance et l’humiliation. Il nous appelle tous à revenir à l’essentielle, l’essence même de la Parole de Dieu. Il n’y a plus de show, Dieu cherche des adorateurs en esprit et en vérité.

Dans ma chambre d’hôpital j’ai vu le Seigneur pleurer et j’ai pleuré aussi parce que les hommes et même des croyants ne se repentaient pas.

Il y a tant de spéculation autour du virus qui frappe le monde aujourd’hui. Pour ma part j’ai eu moi-même à batailler sur les réseaux sociaux, ce qui n’était plus possible.

J’ai été interpellé au début de la pandémie en Europe par le Seigneur en préparant le message sur les 7 trompettes et les 7 coupes de l’Apocalypse. Il me montrait la nuit ou les hébreux ont dû mettre le sang sur les linteaux des portes de leurs maisons et ils devaient y demeurer à l’abri car l’ange de la mort frappait à l’extérieur. Bien que beaucoup de frères et sœurs en Christ pensent qu’on les prive de leur liberté quand les gouvernements applique des mesures sanitaire, j’ai été amené a vérifié et poser la question au Seigneur.

Il suffit de parcourir le livre de Lévitique ou Moïse transcrit des mesures sanitaire au cas où l’un serait impur. Quand nous disons impurs, comprenons bien « malade ». Les lépreux par exemple devaient se signaler. Les femmes qui avaient leurs règles ne devaient même pas coucher dans le même lit que son conjoint car elles étaient impure durant ses règles. Au final j’ai compris que les mesures sanitaires étaient bibliques et qu’il fallait y obéir.

Il faut savoir qu’en principe on devrait isoler la population malade dans des sortes de camps ou hôpitaux. Mais voilà, nous sommes plus de 7 milliard sur la terre, ce qui sera difficile à gérer et donc on demande du bon sens à la population qui hélas ne comprend pas. Il est vrai que ce virus, on ne le connait pas vraiment, il mute encore et donc, pour certains c’est à ne plus rien comprendre et des gourous et groupe extrémiste en profite pour semer le chaos et le désordre. Malheureusement, certains croyants ont adhéré à leurs théories.

Le Seigneur m’a montré que c’est lui qui agissait pour une raison. Elle touche en premier l’Église, des fidèles ou plutôt dirais-je des sympathisant. Elle en touchera encore dans les mois et les années à venir. Mais celle-ci est plus particulière parce que le Seigneur me montrait l’orgueil des croyants. Il m’a montré ce qu’il attendait de nous, Ne nous laissons pas tromper sur le réel objectif du fléau. Arrêtez de poster des message complotiste contre vos gouvernements. C’est de la rébellion envers les autorité mais aussi envers l’Éternel. Vous devriez prier comme le suggère Paul pour eux et d’autres passage biblique nous l’encourage aussi, notamment quand les hébreux de Juda furent captif Jérémie dit « Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien. » (Jérémie 29:7) à voir aussi               1 Timothée 2:1-4; Romains 13:1. « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. « 

le Seigneur m’a montré par une image de la kippa sur ma tête que c’est Lui qui est au-dessus de nous. Nous ne sommes pas égales à Lui.

Franchement, je n’ai aucun regret d’avoir eu le covid 19. Je dis merci Jésus car tu m’as encore enseigné et montré ta volonté. Tu ma ceint de force et d’une autorité parce que tu es en moi. Devant la mort à 2 jours prés tu as éprouvé ma foi. Quand ma fièvre est tombée et alors que je n’appréciais pas trop la nourriture de l’hôpital et que je sais que manger m’aurait fait reprendre des forces, je me suis dit « si je pouvais avoir une lasagne, ça m’aiderait à remanger » pour reprendre des forces.

Je n’ai pas trop fait attention sur le moment et tu me la rappeler. J’ai pu manger de nouveau pour reprendre des forces. Tu as guéri d’autres avant qu’il n’ait à passer cette étape de l’hospitalisation. Je me suis posé la question « ai-je si peu de foi que je dois subir cette épreuve » j’avais peur de la mort et tu m’as dit audiblement dans l’oreille « tu va t’en sortir »

Je te connais encore plus, ma foi fut grandement éprouvée et j’ai crié sur quelqu’un qui doutait et pensait que j’allais mourir. Non « Dieu m’a dit que j’allais m’en sortir ». Je l’ai affirmé aux infirmières et au pneumologue et quelqu’un de ma famille.

Merci Jésus pour cette épreuve certes pas facile et que je ne souhaite à personne. Ta volonté était de me voir à genoux et prier, je ne t’ai pas renié. Comme Job tu me rendras au centuple toute ma vigueur, ALLELUIA AMEN.

Ce que le Seigneur attends de nous: Repentance, humilité et la prière, Cela a été confirmé dans un post que plusieurs ont partagé sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une page du livre « La vision » (1986) de David Wilkerson, l’évangéliste qui amena Nicky Cruz à la conversion. Il disait;

« Je vois un fléau entrer dans le monde, et les bars, les églises et les gouvernements seront fermé. Ce fléau frappera New York City, et la ville sera ébranlée comme elle ne l’a jamais été. Ce fléau forcera les croyants qui ne prient pas à plonger dans leur Bibles et à prier de manière radicale. La repentance sera le cri de l’homme de Dieu qui se tient au pupitre. De cette peste naitra un troisième grand réveil qui bouleversera l’Amérique et le monde entier »

Étrange, cela est venu confirmer ce que le Seigneur attendait de nous. Qu’il y ait un complot ou pas, notre rôle est d’annoncer la bonne nouvelle du Royaume de Dieu afin que des âmes soient sauvées et arrachés à ce monde. La rébellion, c’est ce qu’Adam et Eve ont fait, le diable les entrainant dans cette voie, ils ont répondu. Et c’est ce que ces hommes qui vous parle de complot tentent de faire. Entrainer les citoyens dans la rébellion qui est finalement la cours de récré du diable. Même des croyants s’y laissent prendre hélas. Pour notre bien, nous devons prier pour nos dirigeants car c’est Dieu qui les installes (Romains 13:1-5; 1 Timothée 2:1-4).

Oui, nous avons le droit de désobéir dans la mesure où nos dirigeants érigent des lois à l’encontre de la Parole de Dieu. Est-ce à dire que je vais aller dans les rues, prendre des pancartes et manifester avec les gilets jaunes? On voit comment finissent ces manifestations. En affrontement contre les forces de l’ordre. Nous avons le droit de désobéir par exemple à ce qui va à l’encontre de la Parole de Dieu.

Exemple:

Nos dirigeants ont voté la loi sur l’avortement, et en tant que femme, parce que la loi des hommes autorise l’avortement se ferait-elle avorter? Nos dirigeants ont voté pour le mariage de personnes du même sexe. Des églises acceptent ce fait, mais que dit la Parole de Dieu? Parce que la loi l’autorise, vais-je le faire? Ou me mettre en couple avec un homme (ou femme) parce que la loi l’autorise? Des exemples parmi tant d’autres…

L’apôtre Paul exhorte les Romains « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12:2).

Est-ce à dire que je vais aller dans les manifestations? Non

Mais je ne me conformerai pas dans l’immoralité que fait ce monde. Je ne participerai pas à ces œuvres. Souvenez-vous de ce disciple qui tire son épée de son fourreau quand on vient saisir Jésus dans le jardin de Gethsémané. Il coupe l’oreille d’un garde romain et Jésus le reprend en disant: « Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges? » (Matthieu 26:52-53). Jésus recolle l’oreille à ce soldat.

Tout en étant croyants, beaucoup d’entre nous n’avons encore rien compris à la paix. C’est cette nuit ou Jésus reprit plusieurs fois les disciples à veiller, c’est-à-dire prier car l’heure de sa capture était proche. Mais en ce qui nous concerne, c’est l’heure de son retour qui est proche. Finalement, ce n’est pas l’heure de se battre, mais de prier, de veiller et de discerner dans quel temps nous sommes. « Que votre cœur ne se trouble pas! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. » (Jean 14:1).

Nous cherchons des réponses, des explications à ce fléau Covid 19, la réponse n’est pas chez ses gourous et extrémistes qui nous prêchent des choses qui peut sembler très juste si on fouille sur internet ou l’on trouvera des documents attestant leurs dirent. Le diable à dit des fausses vérités aussi à Adam et Eve disant « Vous ne mourez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3:4-5). Il a menti sur la première, mais le deuxième non. Ils sont mort, mais ils ont connu et vu le mal dans toute son ampleur à l’époque. Voyez-vous, pour convaincre un croyant dans sa voie, il va lui dire des semi vérité, du vrai et du faux et c’est un piège très subtil.

La plupart des réveils qui ont eu lieu, ne sont pas venu parce que nous avions un coeur bien disposé à recevoir les manifestations du Saint Esprit. Tout allait mal. Exemple du réveil des Cévennes, il eut lieu après que tous les pasteurs persécuté ont fui la France. Alors oui voilà la raison pour laquelle le Seigneur interpelle les croyants à la repentance, l’humilité et la prière au travers de ce fléau Covid 19.

Le réveil n’est pas le fruit de nos efforts. Si nous devons prier et lire plus la Parole de Dieu, c’est pour que chacun d’entre nous soyons prêt à accueillir cette vague de nouveau croyants.

Je termine ici par ces mots: Prions, repentons-nous, humilions-nous si nous avons à le faire. Demandons au Seigneur sa volonté et le discernement.

Soyez bénis

Pst. Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 20 =