Quand nous lisons la Bible

Pst. Roger

Shabbat shalom, soyons dans la présence de Dieu et Sa Parole – courte méditation

« Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.
Alors on lui amena des petits enfants, afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Il leur imposa les mains, et il partit de là. » (Matthieu 19 :11-15)

Quand nous lisons la Bible, nous ne devons pas la lire avec notre intellect d’adulte mais nous devons la lire comme si nous étions des enfants. Les croyants se compliquent trop la tâche parfois en décortiquant un verset, ou un chapitre de la Bible. Ce qui était simple et devenu compliqué. Voilà pourquoi plusieurs ne comprennent pas. Ils semblent être des hommes super spirituels quand ils brandissent les versets, mais ils égarent le peuple par des hérésies.
Les pharisiens étaient des hommes de lettre. Ils étaient assidus à la Torah et intelligent. A décortiquer les moindres détails, cela les a rendus aveugle au point de ne pas reconnaitre le Messie.

A un enfant, Dieu lui parle d’une manière ou d’une autre et il s’exprime. Quand il se trompe, il accepte d’être corrigé. A la lumière de ce que le Seigneur voulait lui dire, il ne s’est pas trompé. Avec son cœur d’enfant, il a tout compris, c’est-a-dire, savoir reconnaitre ses erreurs, il a appris et il avance pour une autre question dont il apprendra encore.

Le Père dans les cieux ne peut se tromper, approchons-nous de Lui.

Pst. Roger Delplace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 19 =