L’histoire de Caïn

Pst. Roger

Aimons-nous les uns et les autres

Lecture de Genèse 4 :1-26 histoire de Caïn

Cours au format PDF a télécharger > Cain – Aimons-nous les uns et les autres

1 Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel. 2 Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.

3 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre; 4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; 5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. 6 Et l’Eternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? 7 Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui.

8 Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.

9 L’Eternel dit à Caïn : Où est ton frère Abel ? Il répondit : Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère ? 10 Et Dieu dit : Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi. 11 Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. 12 Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre. 13 Caïn dit à l’Eternel : Mon châtiment est trop grand pour être supporté. 14 Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. 15 L’Eternel lui dit : Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point.

16 Puis, Caïn s’éloigna de la face de l’Eternel, et habita dans la terre de Nod, à l’orient d’Eden.

17 Caïn connut sa femme; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc. 18 Hénoc engendra Irad, Irad engendra Mehujaël, Mehujaël engendra Metuschaël, et Metuschaël engendra Lémec.

19 Lémec prit deux femmes : le nom de l’une était Ada, et le nom de l’autre Tsilla. 20 Ada enfanta Jabal : il fut le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux. 21 Le nom de son frère était Jubal : il fut le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. 22 Tsilla, de son côté, enfanta Tubal-Caïn, qui forgeait tous les instruments d’airain et de fer. La soeur de Tubal-Caïn était Naama.

23 Lémec dit à ses femmes : Ada et Tsilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lémec, écoutez ma parole ! J’ai tué un homme pour ma blessure, Et un jeune homme pour ma meurtrissure. 24 Caïn sera vengé sept fois, Et Lémec soixante-dix-sept fois.

25 Adam connut encore sa femme; elle enfanta un fils, et l’appela du nom de Seth, car, dit-elle, Dieu m’a donné un autre fils à la place d’Abel, que Caïn a tué.

26 Seth eut aussi un fils, et il l’appela du nom d’Enosch. C’est alors que l’on commença à invoquer le nom de l’Eternel. »

Malgré tous les efforts et toute l’attention dont peuvent faire preuve les parents, les conflits entre enfants semblent inévitable. Les relations fraternelles nourrissent à la foi la concurrence  et la coopération, mais dans la plupart des cas ce mélange d’amour et de conflits crée des liens solides entre frères et sœurs. Dans le cas de Caïn l’inimaginable est devenu réalité. On ignore les détails de son enfance mais son histoire peut nous être utile.

Caïn est fâché. Son frère Abel et lui ont offert un sacrifice à Dieu et le sien et rejeté. Dieu remarque la colère de Caïn, il est très irrité et le Seigneur voit en lui un air sombre. Il lui demande à ce que son cœur s’éloigne de la colère et Dieu sait ce qu’il s’apprête à faire en voyant son côté sombre. Il tente de le raisonner et que rien n’est perdu. Il lui dit « Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, » et le Seigneur ajoute s’il laisse le péché se coucher à sa porte, alors « ses désirs » vont se porter sur lui. Le Seigneur lui demande de dominer sur ce côté sombre. Il lui dit « mais toi, domine sur lui. »

Pourquoi le Seigneur refuse l’offrande de Caïn ?

1 Jean 3 :12 répond à cette question :

« parce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes. » (1 Jean 3 :12). Si l’on remonte dans les versets de ce chapitre au verset 10 on peut comprendre qu’il n’aimait pas son frère.

Il est probable que la jalousie a fait jaillir, bouillonnée une colère dans son cœur. Au verset 11 il est écrit « Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c’est que nous devons nous aimer les uns les autres, ».

Nous devons nous aimer les uns les autres et ne pas agir comme Caïn qui tua son frère quand il s’abandonna à la colère plutôt qu’au conseil du Seigneur, « ne te couche pas sur la colère ». Son offrande n’est pas acceptée parce que « Ses œuvres étaient mauvaises. » Ce n’est pas sa récolte, fruit de la terre qui l’était, mais c’est les fruits qu’il portait dans son cœur. La colère, la jalousie.

Les œuvres de la chair.

Paul en parle aux Galates 5 :19-23 « Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20 l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. 22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses. »

Le Seigneur lui demande de dominer sur le péché. Nous le pouvons.

Sa réaction nous laisse supposer que son attitude était mauvaise dès le départ. Il se trouve devant un choix. Changer d’attitude envers son offrande ou tourner sa colère contre son frère. Paul écrit aux Romains sur ce qu’est l’offrande à Dieu « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. » Romains 12 :1. Le Seigneur lui demande de changer d’attitude en lui-même. Son cœurs mauvais est sa colère ne peut être agréé par Dieu.

Jésus revient sur cette attitude que nous pouvons avoir entre nous,

« frères et sœurs » dans la foi dans l’Evangile de Matthieu 5 :23-24 : « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande. »

La décision de Caïn nous rappelle que nous sommes placé souvent avec des choix contradictoires et que nous optons souvent pour la mauvaise solution. Bien sûr que nous ne tuons pas, mais notre choix se porte sur ce que nous ne devrions pas faire. Querelles, jalousie, colère. Paul écrit dans l’épitre aux Ephésiens 4 :26 « Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, ». Qui ne s’est jamais mis en colère ? Moi oui, mais après le Seigneur me demandent de me ressaisir comme il a fait avec Caïn. Il lui demande de changer d’attitude et il ne le fait pas. Paul poursuit au verset 27 « et ne donnez pas accès au diable. »

En gardant cette attitude, Caïn a donné l’accès au diable dans son cœur. Jacques écrit dans sa lettre « Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise: C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. » (Jacques 1 :13).

L’homme laisse une porte ouverte et le diable n’a plus qu’à y entrer. Si je fais le mal, c’est de la faute de qui ? Du diable ou de ma faute ?

Il y a des sentiments qui peuvent influencer notre comportement et ils ne peuvent être modifiés par la simple puissance de la pensée. Nous avons besoin de l’aide de Dieu pour découvrir Sa volonté. Demandons-lui son aide. Il peut nous empêcher de nous lancer dans des projets que l’on pourrait regretter si l’on ne sait pas maitriser nos émotions.

En tant qu’enfant de Dieu désormais nous devons écouter son conseil comme il l’a dit à Caïn « si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui. »

Après avoir fait le mal, Caïn craint pour sa vie, il est maudis de la terre mais pas de Dieu qui lui accorde toujours son assistance miséricordieuse. Le Seigneur le rassure et il mettra un signe sur lui afin que quiconque le trouve ne le tue pas. Dans le cas contraire il sera vengé 7 fois. L’expression vengée 7 fois signifie que la punition sera absolue, sévère, plus forte que celle de Caïn.

Il avait refusé le conseil de Dieu sur la maitrise de sa colère, alors il est puni. Le Seigneur lui dit « Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre » (Genèse 4 :11). De ces faits, Dieu remet à l’homme la direction de l’humanité en sa conscience et l’averti que son bonheur dépendra de sa volonté à fuir le mal. De plus l’homme devra pourvoir à ses besoins, « Tu cultivera le sol et il ne te donnera plus sa richesse ». C’est à force de travail qu’il faudra subvenir à nos besoins.

Il avait conseillé Caïn de revenir à de meilleurs sentiment, de dominé sur la colère. Il était devant un choix. Nos choix ont des conséquences futures.

Je veux rappeler ce que dit le Seigneur dans Deutéronome 30 :15-20

« Regarde! Je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, ou la mort et le mal. 16 En effet, je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies et de respecter ses commandements, ses prescriptions et ses règles afin de vivre et de te multiplier, afin que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession. 17 Mais si ton coeur se détourne de lui, si tu ne lui obéis pas et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, 18 je vous déclare aujourd’hui que vous périrez. Vous ne vivrez pas longtemps sur le territoire dont vous allez prendre possession une fois le Jourdain passé. 19 J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin de vivre, toi et ta descendance, 20 en aimant l’Eternel, ton Dieu, en lui obéissant et en t’attachant à lui. Oui, c’est de lui que dépendent ta vie et sa durée, et c’est ainsi que tu pourras rester dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes ancêtres Abraham, Isaac et Jacob.»

Le Seigneur ne nous donne pas un ordre, mais de faire un choix en toute conscience.

Beaucoup diront, le diable m’attaque pour me tenter.

Ce n’est pas le diable qui nous tente. C’est nous même et le livre de Jacques nous le rappelle bien au chapitre 1 v. 14 et 15 « Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort. ». Le diable a proposé à Eve, et elle qui fut parfaite a ce moment par la convoitise s’est laissé tenter. Elle a fait le choix.

Le Seigneur nous demande de dominer sur le péché et nous pouvons choisir. Soit que j’écoute le conseil de Dieu ou soit que j’écoute mes sentiment obscur. Dieu n’est pas un dictateur, et s’il l’était, on mourrait sur place à l’instant.

Dans l’Evangile de Luc 13 :34-35 j’ai une profonde tristesse quand je lis ce passage. C’est comme si je pouvais ressentir ce que Jésus ressentais. Il dit « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! 35 Voici, votre maison vous sera laissée; mais, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Combien de fois le Seigneur veut nous avertir et que nous le refusons. Alors, l’homme est livré à lui-même quand il le refuse et ont tendance à devenir pire et non meilleurs. Le portrait de la famille de Lemec révèle la variété de talent que Dieu donne aux hommes mais aussi la constante propagation du péché à travers le temps. On en arrive jusqu’à Noé ou la violence règne sur la terre. La violence augmente.

Nous voyons dans ce temps après l’épisode de Caïn l’émergence de deux groupes d’homme :

  1. Ceux qui font le mal sans scrupule et
  2. Ceux qui adorent le Seigneur Dieu

Vous avez les descendants de Caïn et ceux de Seth qui prend la place d’Abel en tête de liste des hommes fidèles à Dieu.

Sans Dieu, l’homme est fort ingénieux à faire le mal. D’ailleurs l’humanité est dans une menace nucléaire constante. C’est cette arme de dissuasion qui garde la paix dans le monde. L’homme dirige sa propre conscience et quand il devra appuyer sur le bouton des lancements de missile, il ne consultera pas le Seigneur sur le tort qu’il fera à la création. Détruire la Création de Dieu. C’est tout ce que le diable désire au final.

Que l’homme termine ce que lui avait commencé avant d’être chassé du ciel après avoir perdu la guerre contre Michel et ses anges. Apocalypse 12 :7-9 « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, 8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. 9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. »

Ce que l’on peut retenir de Caïn :

Point fort

  • Il a été le premier enfant du monde
  • Il a été le premier à adopter le métier de son père. Adam cultivait la terre.

Points faibles :

  • Déçu, il s’est mis en colère
  • Entre deux possibilité, il a choisi la moins bonne. Il s’est laissé dominer par ses sentiments de frustration au lieu de se détourner du penchant que son cœur lui dictait.
  • Il a été le premier meurtrier.

Leçon à retenir :

  • La colère n’est pas forcément un péché et l’épitre de Paul aux Ephésiens 4 :26 le confirme. Jésus s’irrita contre les marchands dans le temple. Voir Jean 2 :14-16. Les actes commis sous son influence peuvent être un péché. Une sainte colère devrait devenir le moteur d’une bonne action et jamais d’une mauvaise.
  • Nos offrandes à Dieu doivent venir du cœur. Notre offrande doit constituer le meilleur de ce que nous sommes. Les œuvres de Caïn étaient mauvaise nous dit la Parole de Dieu, voilà pourquoi il ne pouvait agréer son offrande.
  • Les conséquences du péché peuvent peser sur notre vie durant. Nous avons besoin de l’aide de Dieu et de son pardon que nous avons eu par l’entremise de Jésus Christ.

En conclusion, Dieu n’agrée pas l’offrande de Caïn à cause de ses mauvaises œuvres. Ce que produisait son cœur était mauvais. Et Dieu l’invita à changer d’attitude. Ce n’est pas parce que Dieu voit que son cœur est mauvais qu’il ne pourra pas changer d’attitude. Il le pose devant un choix : CHOISI du quel côté tu veux être !

Le Seigneur lui dit « si tu agis bien, tu relèveras ton visage », « Domine sur le mal ».

Voilà ce que le Seigneur attend de nous. Nous n’obtenons pas sa faveur parce que nos efforts d’avoir travaillé durement la terre nous feraient penser que nous avons ce droit. Nos œuvres ne justifient rien. Dieu nous fait grâce et c’est notre foi en lui qui nous sauve. « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. » Ephésiens 2 :8-9.

On peut faire tant d’effort, mais ce que le Seigneur veut en premier ça doit venir de notre cœur. Notre adoration pour lui, c’est ce qu’il y a de meilleur. Cela est une bonne offrande à Dieu.

Aimons-nous les uns et les autres.

Amen

Que Dieu nous gardent, soyez bénis

Pst. Roger Delplace

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *