Jeune de Guédalia

Jeûne de Guédalia – Un peu d’histoire:

Après la chute du Premier Temple et la conquête de Jérusalem par Nabuchodonosor en 587-586 avant l’ère courante, les juifs furent massacrés et déportés vers Babylone. Après quelques temps, le roi plaça un administrateur juif nommé Guédaliahou à Jérusalem et permit ainsi aux juifs qui avaient échappé à l’ennemi d’y rester sous un régime contrôlé par Babylone. Quelques uns des exilés de Babylone et des régions voisines purent ainsi retourner en Israël.

Mais quelques juifs n’ont pas toléré le contrôle babylonien. Le 3 Tishri, un individu nommé Yishmaël Ben Netania assassina Guédalia et de nombreux autres juifs ainsi que des Babyloniens.

Par crainte de représailles, les juifs voulurent s’enfuire vers l’Egypte. Mais là-bas ils s’exposaient à la menace de perdre leurs valeurs morales, en plus de la destruction physique du conquérant babylonien. Ils demandèrent donc conseil au prophète Jérémie. Durant une semaine, Jérémie pria en demandant à D-ieu une réponse. Elle lui vint le jour de Yom Kippour, le 10 Tishri : les juifs devaient rester en Israël et tout s’arrangerait ; mais s’ils décidaient d’aller en Egypte, ils y seraient pourchassés et tués.

Ils n’écoutèrent pas le prophète et partirent pour l’Egypte en l’enlevant avec eux. Quelques années plus tard, Nabuchodonosor envahit l’Egypte, et des dizaines de milliers de juifs furent exterminés. Les paroles de Jérémie s’étaient malheureusement réalisées. Il fut l’unique survivant du massacre.

L’attentat de Guédalia fut donc le point de départ de grands malheurs : la perte de milliers de juifs, et l’impossibilité de retourner en Israël pour de nombreuses années. Les prophètes décidèrent que l’anniversaire serait un jour de jeûne pour les juifs, du matin au soir.

Lorsque le 3 Tishri est un samedi, le jeûne est reporté au lendemain.

Parfois il arrive que nous n’écoutons pas les avertissements du Seigneur et même nous ne lui demandons pas ses directives dans certains choix. Finalement, il se peut que nous payons les conséquences de nos actes et de notre désobéissance. Je l’ai vécu, et le Seigneur riche en sa bonté m’a toujours ramené vers lui. Je comprend mieux aujourd’hui après m’être égaré plusieurs fois. Demandons au Seigneur de nous aider, de nous garder proche de lui.

Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 8 =